Alloa Informatique a une petite soeur : AlloAlarme

0
1471

Travail et passion enfin réunis. Pour Stanislas Jacques l’informatique c’est un peu son hobby. Après plusieurs années d’expériences professionnelles en tant que salarié il se jette dans l’aventure entrepreneuriale. C’était il y a 10 ans en créant Alloa Informatique, à Genève. Depuis une soeur jumelle a vu le jour.

Travailler avec passion

Stanislas Jacques est passé par plusieurs expériences  avant de créer sa société. Passionné par le bois il s’oriente dans un premier temps dans les métiers de l’industrie du bois. « Mon grand père était bûcheron, alors naturellement je me suis intéressé à ce travail », raconte-t-il. Rapidement son goût prononcé pour l’informatique le dévie de son projet initial. Pendant plusieurs années il met en place des programmes informatiques au sein de sociétés suisses. L’idée de l’entreprise surgit au moment où l’entreprise dans laquelle il est embauché change sa vision stratégique. C’est donc le moment opportun pour se mettre à son compte. « Je décide de m’intéresser à ce qui se passait derrière le routeur, c’est à dire du côté des entreprises », explique l’entrepreneur. Alloa Informatique voit le jour en 2006 et intervient exclusivement auprès de TPE et PME. « Sur le marché j’ai voulu apporter des produits destinés auparavant aux grandes entreprises. » À force de travail et de détermination il met en place des systèmes informatiques (développement, téléphonie, informatique, cloud) adaptés aux plus petites sociétés. Enfant, Stanislas Jacques ne rêvait pas de conquérir les marchés. Il pensait déjà informatique. Les premières années n’ont pas été un long fleuve tranquille. « J’étais tout seul pendant trois ans. Mes locaux étaient chez moi. La demande devenait de plus en plus grandissante, j’ai du embaucher une personne et très vite nous nous sommes installés dans des locaux », raconte-t-il amusé.

De la détermination

Le défi de Stanislas Jacques c’est d’insuffler continuellement l’énergie à ses collaborateurs. « Un entrepreneur à un côté visionnaire, il faut être capable de motiver son équipe. J’ai beaucoup de jeunes autour de moi parce que j’aime les former. Si j’ai grandi c’est parce que ma façon de travailler a eu du succès auprès de mes clients », confie l’intéressé. En perpétuelle mouvement l’homme d’affaires ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il n’est pas question de faire du sur place. Pour Stanislas Jacques il faut s’adapter à la demande. Il y a trois ans, il décide de créer sa deuxième société AlloAlarme, « la soeur jumelle d’Alloa Informatique », souligne sourire aux lèvres le directeur. De nouveaux projets devraient jaillir dans la tête bouillonnante de cet entrepreneur pour qui le client est au centre de ses préoccupations. www.alloa.ch

Nous serions ravis de faire connaitre votre histoire ou votre événement à nos lecteurs. Contactez-nous au 021 311 70 13 ou envoyez un email à la rédaction : magazine@poze.ch

VOTRE AVIS COMPTE

Rédigez votre commentaire...
Entrez votre Prénom & Nom

*

code