Greenwich Dealing externalise des services financiers

0
1672

C’est un homme qui ne manque pas de pep’s. Franck Chatillon travaille beaucoup depuis la création de son entreprise Greenwich Dealing à l’automne 2013. L’homme est partout pour rencontrer ses clients. Enfin il pose ses valises et nous reçoit dans ses locaux, à Genève.

Un nouveau défi

« Je suis un peu le plombier de la finance ! » raconte l’homme en souriant. Franck Chatillon est un entrepreneur ultra dynamique. En octobre 2013, il lance sa société Greenwich Dealing, installée en plein coeur de Genève. L’entreprise propose de réduire les coûts et créer de la valeur. L’activité s’adresse aux clients dits institutionnels (asset management, caisse de pension…). Grâce à leur plateforme, la société permet à ses clients d’accéder aux marchés compliqués et offre une réponse aux exigences réglementaires. Le jeune Franck grandit dans ce milieu bancaire. Après des études universitaires dans la finance, place à la vie active. « Je savais que j’allais démarrer dans la banque, car c’est une tradition familiale, pas très fun ! » confie l’homme, amusé. Pendant plus de quinze ans il collabore au sein de grands groupes internationaux. Une vie confortable et intéressante. « Je suis un produit de la banque ! » confie-t-il. Mais le père de famille a besoin de renouveau professionnel et se lance un défi de taille en proposant d’externaliser des services financiers. Le pari est plutôt réussi, le chiffre d’affaire de 2015 a doublé par rapport à l’année précédente. Dans cette aventure entrepreneuriale il s’associe avec Sylvain Brault, en charge de la partie technologique. « J’ai ressenti un besoin du côté de l’industrie de l’asset management de sous traiter un certain nombre de fonctions, alors je n’ai pas hésité. » Convaincu du modèle mis en place, Franck et son équipe sont aujourd’hui les seuls à proposer ce concept en Europe. A terme le patron compte recruter de nouvelles personnes en Suisse et développer son activité sur le territoire asiatique.

De la détermination

Tenace, les journées de Franck Chatillon démarrent tôt le matin et s’achèvent souvent tard dans la soirée. « C’est le début, je dois être attentif aux demandes des clients. Le produit étant innovant je suis à l’écoute de mes clients pour savoir où je dois aller. Mais le week-end je coupe tout. Je prends du plaisir à jardiner, ça me défoule »,  confie l’homme d’affaires. La décision de quitter son poste au sein d’une grande banque internationale ne s’est pas faite du jour au lendemain. Le concept a été mûrement réfléchi. Il aura fallu dix-huit mois au projet pour éclore. « J’avais tous les ingrédients pour tenir le coup sur un lancement de projet. Les premières années sont difficiles, mais je retiens que les bonnes nouvelles qui me permettent d’avancer », souligne-t-il. La fibre entrepreneuriale n’est pas apparue par hasard. Dès son cursus universitaire, le jeune Franck, curieux, se laisse captiver par des cours sur l’entrepreneuriat. Vingt cinq plus tard, il franchit le pas et crée sa société. Pour l’entrepreneur la chose essentielle  en dehors de trouver un concept innovant, c’est d’y croire dur comme fer et de se donner à fond dans son projet. C’est donc un homme motivé, fervent supporter de la citation «  quand on aime on ne compte pas ! » www.greenwichdealing.ch

Nous serions ravis de faire connaitre votre histoire ou votre événement à nos lecteurs. Contactez-nous au 021 311 70 13 ou envoyez un email à la rédaction : magazine@poze.ch

VOTRE AVIS COMPTE

Rédigez votre commentaire...
Entrez votre Prénom & Nom

*

code