L’Asticot : un style original pour habiller les enfants

0
2000

Christie Mutuel est une entrepreneuse douée et chanceuse. Lancée en 2010, sa marque suisse est vendue dans le monde entier. L’Asticot s’est fait une place dans le créneau si convoité de la mode enfantine grâce à l’originalité de ses collections.

Passionnée de mode

«Quand j’étais enfant, ma mère m’habillait toujours avec un style particulier que j’adorais», raconte Christie qui portait des tenues aux formes classiques mais agrémentées de motifs et de couleurs. C’est sûrement à cette période que sa passion pour la mode est née. Une vocation qui ne la quittera plus. Après sa maturité passée à Sion (VS), elle décide de faire une école de stylisme à Milan et décroche son premier job dans le textile. Puis après un retour en Suisse, un mariage et la naissance de son garçon, elle veut fonder son propre label. C’est en cherchant à vêtir son bambin qu’elle a le déclic. Christie veut des modèles qui lui rappelleraient son enfance mais elle ne les trouve pas. « A l’époque, je commandais sur des sites scandinaves mais c’était un peu trop excentrique et je me suis dit qu’il fallait que je fasse moi-même un mélange de style hyper pop et plus conventionnel », détaille Christie. Elle travaille donc sur le projet et tient à ce que ses produits soient éco-responsables. Elle part au Portugal rencontrer un fabricant. Emballé, il lui propose de financer la première collection de l’Asticot. D’emblée, elle réussit à la distribuer dans 25 points de vente. « Au départ, c’est compliqué car la plupart des magasins prend la marchandise en dépôt-vente donc il n’y pas de rentrée financière immédiate », explique Christie.

Sa stratégie de développement

Elle met en place ensuite un site internet avec un e-shop qui propose uniquement les produits invendus et les ventes cartonnent. Sa volonté également est de multiplier les points de vente mais n’ayant ni le temps, ni l’expérience, elle s’associe à une amie, chargée de la partie commerciale. « A cette époque, je travaillais déjà 7 jours sur 7 et jusqu’à 1 heure du matin tous les jours. C’était intense. Tout le monde m’avait dit que ce serait dur mais je n’imaginais pas à ce point ! », confie Christie. Les deux jeunes femmes décident ensuite d’ouvrir une boutique physique. Elles cherchent un local à Genève et c’est dans la rue des Etuves qu’elles trouvent un endroit à aménager complètement. C’est ce qui leur plaît et Christie imagine une déco à l’image des tenues de l’enseigne: joyeuse, ludique et multicolore. Elle pense même à intégrer un espace de jeux au milieu d’un immense portant rond pratiquement aussi grand que la surface de vente. Le magasin est inauguré en septembre 2014 et très vite les parents branchés genevois ne restent pas indifférents à ce label fun et bio. A présent, Christie est séparée de son associée. Elle avance seule et s’attèle à réactualiser intégralement son site internet. « Je m’impose des priorités, clairement, je ne peux pas tout faire en même temps », détaille cette battante. En 6 ans seulement, l‘Asticot a acquis une notoriété et compte bien continuer à se démarquer de la concurrence. « L’Asticot ne ressemble pas aux autres marques et c’est notre force », conclut Christie. www.lasticot.com

Nous serions ravis de faire connaitre votre histoire ou votre événement à nos lecteurs. Contactez-nous au 021 311 70 13 ou envoyez un email à la rédaction : magazine@poze.ch

VOTRE AVIS COMPTE

Rédigez votre commentaire...
Entrez votre Prénom & Nom

*

code