Le Bal des Créateurs : plusieurs métiers dans un lieu

0
2853

Devenir coiffeur, depuis tout petit il en rêvait. Mais Christophe Durand n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Heureux propriétaire de son salon de coiffure, Le Bal des Créateurs a ouvert depuis quatre ans dans le centre de Genève, mais l’entrepreneur nourrit bien d’autres projets.

Le parcours d’un autodidacte

« Tout petit, j’admirais ma mère qui se coiffait. C’était les années 70, l’époque des chignons tressés. Ma mère était mon icône », confie t-il avec un large sourire. Dès son plus jeune âge, Christophe Durand est pris de passion pour la coiffure, le maquillage et tout ce qui a trait à la beauté, à l’image. Tout commence simplement pour le gamin de l’époque. Il voulait être coiffeur, il fait absolument tout pour y parvenir. Enfant, il désire s’acheter une tête d’apprentissage. Étonnement au sein de sa famille. « Ça a fait un peu scandale, mes parents ne comprenaient pas, je passais des heures à coiffer, à réaliser des boucles sur cette tête malléable », déclare t-il avec amusement. Un métier qu’il a appris à la dure. Avec son parcours d’autodidacte, Christophe travaille chez les meilleurs, notamment chez Maniatis, à Paris. « Je travaillais dans une ambiance d’une extrême exigence. Grâce à cette expérience, j’ai atteint une certaine technique de coiffure, mais après plusieurs années aux côtés de Jean-Marc Maniatis, j’ai quitté le salon, j’ai eu besoin d’un peu plus d’humanité », poursuit l’artiste. Une chose est sûre, malgré la rigueur Christophe acquiert le sens des responsabilités. Les expériences, le garçon aime les multiplier. Un peu touche à tout, il travaillera pendant quinze ans auprès de grandes marques de cosmétiques. Directeur artistique, il développera avec son équipe des nouvelles textures de maquillage. Globe-trotteur il sillonnera le monde en appliquant fard à paupières, blush, mascara et autres rouge à lèvres. Défilés, publicités, unes de magazines, Christophe Durand est le maquilleur des stars. Sportifs, top modèles et acteurs sont passés entres ses mains expertes. Désormais, après avoir voyagé aux quatre coins du monde et travaillé pour et avec les plus grands de ce monde, l’homme aspire à un peu plus de sérénité.

Le salon, un lieu multi-usage

Il y a quatre ans, il s’installe en plein coeur de Genève, et ouvre son salon. Évidemment, Christophe ne pouvait pas se contenter de créer un salon de coiffure et puis c’est tout. Ses multiples casquettes, de coiffeur-maquilleur, directeur artistique l’amènent à fonder un concept tout en un. Le Bal des créateurs c’est plus qu’un salon de coiffure. Vous pouvez vous faire couper les cheveux, savourer un smoothie ou vous régaler avec le menu du jour, dans la partie bar du salon. En face, place au shopping avec des produits ou des vêtements tendances. Au sous-sol un institut de beauté,  puis une autre partie du lieu est dédiée à la création d’évènements tels que des défilés de mode, des expositions photographiques ou des concerts. Un seul espace pour réunir toutes les passions d’un insatiable travailleur. Pourtant les premiers pas n’ont pas été si simples. « Lorsque je me suis installé dans les locaux il n’y avait rien, c’était une galerie d’art, il a fallu tout créer. Le plus difficile a été la partie ressource humaine. Au début j’ai fait quelques erreurs de casting, aujourd’hui l’équipe est solide. Il a fallu que j’enfile mon costume de patron », assure t-il. www.lebaldescreateurs.com

Nous serions ravis de faire connaitre votre histoire ou votre événement à nos lecteurs. Contactez-nous au 021 311 70 13 ou envoyez un email à la rédaction : magazine@poze.ch

VOTRE AVIS COMPTE

Rédigez votre commentaire...
Entrez votre Prénom & Nom

*

code