Le Fix Café : du café frais et haut de gamme

0
3939

Au Fix Café, on se sent comme à la maison. À quelques encablures du Lac Léman sur l’Avenue de France, ce café-restaurant réunit dans une ambiance chaleureuse les amoureux du petit arabica et des pâtisseries maison. Guillaume Chabry est le maître de maison. Rencontre avec un entrepreneur enthousiaste.

De la détermination

« J’ai grandi avec des parents entrepreneurs. Leur entreprise était dans la maison. Depuis toujours je suis en contact avec les clients. Ça m’a certainement donné envie de poursuivre, mais dans un domaine différent », raconte le fondateur. Ses parents, horticulteurs, lui transmettent ce désir de liberté et l’envie de créer sa société. Ce ne sera pas les fleurs, mais la pâtisserie-confiserie. Pendant quinze ans il occupera différentes fonctions au sein de restaurants et hôtels de la région. Mais dans un coin de sa tête, le désir d’entreprendre est déjà là. «J’ai toujours eu envie d’être indépendant, de monter mon café. Ça fait plus de 10 ans que je travaille cet endroit », rapporte l’intéressé. L’histoire commence il y a quatre ans en arpentant les rues genevoises à l’aide de son triporteur. Le jeune homme vend des cafés et assortiments de petits gâteaux faits maison. Du bon et véritable café, le caffé italien! Il réussit à fidéliser ses clients avec des expressos, cappucinos et autres caffé latte. En 2014, il ouvre son échoppe : Le Fix Café.

Un lieu convivial

Le Fix Café est un vrai bol d’air. La décoration est soignée, boisée et nous réchauffe en ces temps pluvieux. On s’installe en groupe, ou seul pour feuilleter le journal ou travailler, son café à la main. Souriant et bienveillant, Guillaume Chabry, le fondateur nous apporte d’excellentes quiches ou autres mets pour le repas de midi. Une carte simple qui varie chaque jour. Le cake citron et graines de pavot se pavane dans son plus simple appareil, ce qui nous confirme qu’au Fix Café c’est comme à la maison : simple mais réconfortant. Ici, à toute heure de la journée, on savoure du café digne de ce nom, frais et haut de gamme. Sélectionné sur le volet chez des producteurs en Amérique et en Asie entre autres, le café est torréfié séparément puis assemblé ensuite en fonction des saisons et de la taille du grain dans un atelier en Suisse. « L’avantage d’avoir une torréfaction suisse, c’est la fraîcheur des grains, juste incroyable », s’émerveille l’entrepreneur. À 31 ans, Guillaume Chabry est un homme comblé. Son rêve s’est exaucé. Il aspire désormais à torréfier lui-même son café. www.lefix.ch

Nous serions ravis de faire connaitre votre histoire ou votre événement à nos lecteurs. Contactez-nous au 021 311 70 13 ou envoyez un email à la rédaction : magazine@poze.ch

VOTRE AVIS COMPTE

Rédigez votre commentaire...
Entrez votre Prénom & Nom

*

code