TiKi4 : une société qui accompagne les entrepreneurs

0
2101

Fils d’immigrés italiens, Sandro Tronnolone est fier de son pays d’origine ; “j’aime cette culture, ce sont mes racines, mais je suis heureux d’être né en Suisse.” Porté par la passion du travail et de la réussite, l’homme commence une activité professionnelle très jeune. A 15 ans, Sandro souhaite travailler dans la radio et la télévision. Non pas en tant que présentateur, ni journaliste, ni technicien du son, où que sais-je encore. L’adolescent a qu’une seule envie : devenir réparateur en TV ou radio. L’école très peu pour lui, “j’ai plus appris en quatre ans d’apprentissage qu’en neuf années d’école,” s’amuse-t-il à expliquer. Sandro Tronnolone s’oriente alors vers l’électricité puis l’informatique. C’est à ce moment-là qu’il débutera véritablement sa carrière professionnelle et aspire à d’autres horizons.

De la détermination

Sandro travaillera plus de quinze ans au sein de différentes entreprises. Il gravit les échelons petit à petit. “J’aime fédérer les gens, j’aime également apprendre, mais dans les structures où j’étais, je n’arrivais pas à trouver ma place.” N’est-ce pas un syndrome récurrent rencontré par les futurs entrepreneurs ?  Il y a six ans, il se lance alors dans l’entrepreneuriat, “j’ai démarré à zéro, avec bien sûr le soutien de ma famille.” Une première expérience qui ne sera pas concluante, mais dont Sandro Tronnolone sortira encore plus fort et déterminé. Son futur associé, il le rencontrera à l’événement startup weekend. “Je ne voulais pas y aller, c’est ma femme qui m’a forcé,” confie-t-il en souriant. Il participera à huit évènements de ce genre, en présentant à chaque fois des nouveaux projets. TiKi4, société créée en 2013, remporte le prix du public au startup weekend. L’équipe est constituée de sept personnes, puis quatre, puis trois et enfin deux. Son associé Benoît Schumacher, plus jeune que Sandro est aujourd’hui devenu son ami. “Benoît m’a beaucoup aidé, il est plus zen que moi, et j’adore travailler avec des personnes plus jeunes”.

Des idées plein la tête

“Je suis un apprenti de la vie,” aime-t-il déclarer. A la tête de sa société depuis deux ans, l’entreprise TiKi4 grandit. Les projets sont nombreux, les deux associés comptent notamment créer un concours entrepreneurial à l’automne prochain. TiKi4 accompagne des porteurs de projets en leur apportant consulting, mentoring et coaching. Depuis sa création, Sandro Tronnolone et son associé Benoît Schumacher ont aidé quarante porteurs de projets.

Nous serions ravis de faire connaitre votre histoire ou votre événement à nos lecteurs. Contactez-nous au 021 311 70 13 ou envoyez un email à la rédaction : magazine@poze.ch

VOTRE AVIS COMPTE

Rédigez votre commentaire...
Entrez votre Prénom & Nom

*

code